|
  • slide 1

    La Distillerie Neisson représente la grande tradition des distilleries d’antan.

  • slide 1

    Elle voit le jour en 1932 des mains des frères Adrien et Jean Neisson sur les terres de la Thieubert.

  • slide 1

    C’est en effet de ses propres mains qu’Adrien construit sa petite distillerie, récupérant par là une chaudière datant de 1830 et ramenant de France des moulins neufs.

  • slide 1

    Petite par sa taille, la Distillerie Neisson se distingue déjà à l’époque de ses concurrents par la qualité de son rhum qu’il distribue localement.

  • slide 1

    Avec la complicité de son frère, Jean Neisson, ingénieur chimiste, ils entament le développement de la si caractéristique « Zépol Karé » en établissant un réseau de distribution sur Paris.

  • slide 1

    Depuis sa création en 1932, la Distillerie Neisson (encore aujourd’hui l’une des deux dernières distilleries familiales de la Martinique) a su préserver, dans la plus pure tradition martiniquaise, les composantes d’un rhum aux parfums et au goût inégalés.

  • slide 1

    Conditionnés dans une bouteille aux formes généreuses reconnaissable entre toutes : la « Zépol Karé » comme disent les amateurs ; nos rhums sont le fruit d’un savoir-faire sans cesse renouvelé depuis les champs de canne jusqu’aux chais de vieillissement.

  • slide 1

    Un rhum agricole est issu de la distillation du seul jus de cannes, par opposition aux rhums industriels qui proviennent de la distillation de la mélasse (résidu de la production du sucre de canne).

  • slide 1

    L’activité de la distillerie correspond à la période de récolte de la canne à sucre qui s’étale de mi-février à fin juin.

  • slide 1

    Aux domaines Thieubert, sur une superficie de 40 hectares, sont récoltés 4000 tonnes de cannes chaque année qui donneront environ 400 000 litres de rhum à 55% d’alcool.